WON en France > Temple de Paris > Temple de Paris
Le Bouddhisme-Won de Paris

Le temple du Bouddhisme-Won de Paris a ouvert ses portes en 1991 grâce au fervent souhait du kyomou/maître d'étude Kim Sin-won (actuellement responsable de l'édification européenne et kyomou responsable du temple parisien) et à ses longues années de préparation au missionnariat en France et grâce au soutien corps et âme du kyomou Kyu Ta-won. Après avoir posé la première pierre de l'édification en 1991 dans un petit appartement du 14ème arrondissement de Paris avec la célébration du premier culte wonbouddhiste, maître Kim Sin-won fonde en 1993 l'Association des Amis du Bouddhisme-Won grâce à laquelle l'Ordre reçut un droit de culte officiel avant de déménager en 1994 à Gentilly pour y fonder le temple actuel. Depuis 1991, date du début de l'édification en France, le kyomu Kim Sin-won n'a cessé, avec l'aide des Coréens résidant en France et des Français sympathisants du Bouddhisme-Won, d'assurer des offices Won réguliers et de déployer son oeuvre missionnnaire sur la base des deux moteurs Won suivants: La pratique spirituelle et l'oeuvre missionnaire et l'exercice du partage. Grâce à son action et ses efforts sans relâche pendant 20 ans, le temple parisien est à présent devenu le centre de l'édification européenne et est passé temple responsable pour l'Europe. De pair à cela, a vu le jour en 2005, en Normandie, un centre du zen, le Centre Européen de Méditation musi-seon HANULAN. C'est ainsi que Le Bouddhisme-Won poursuit actuellement ses efforts pour écrire un nouveau chapitre de l'édification et lui donner toujours plus d'envergure et de profondeur.

Retraite régulière pour les fidèles

Chaque année au printemps et/ou en automne a lieu une retraite régulière pour les fidèles au sein du Centre Européen de Méditation musi-seon HANULAN. C'est un stage où, une fois par an, à la saison du plein épanouissement des fleurs (avril) ou à l'époque des moissons (septembre), la sangha (communauté des fidèles) quitte son quotidien pour se consacrer uniquement à la recherche de sa nature originelle. Initié en 1996, il a lieu deux fois par an. Essentiellement basé sur la pratique des 3 offrandes bouddhiques traditionnelles et du zen en action, il propose un travail sur soi-même harmonisant le corps et l'esprit/le mental à travers des activités physiques alliant 3 séances quotidiennes de 108 prosternations (pour s'affranchir des 108 vices mentaux) à des travaux des champs. Ce sont des moments de pratique précieux, de communion et de partage offerts à tous les jeunes et les enfants du temple parisien.



[photo de "famille": parents, enfants et amis lors
de la cérémonie de clôture de l'école d'été
de l'étiquette pour les enfants]
Voyage: À la découverte de mon pays d'origine pour les adolescents adoptés

C'est un évènement visant à aider les ados adoptés d'origine coréenne de France et de tous les autres pays francophones d'Europe. Cette initiative permet à nos enfants, qui grandissent dans des sociétés où ils sont physiquement différents des autres- d'apprendre à connaître l'histoire et la culture de leur pays d'origine, et a pour but d'embrasser et de calmer leurs souffrances. Ces voyages ont eu lieu chaque année -sans interruption depuis 1997- pendant les vacances d'été et permettent à des groupes de 15 à 20 ados d'aller visiter la Corée, grâce au soutien actif de l' Association des Femmes Wonbouddhistes.


Vente de charité de kimchi (choux chinois fermenté traditionnel)

Ayant débuté en 1993 dans le double but initial de rassembler des fonds pour les ados adoptés et d'aider les SDF français, cette initiative a maintenant principalement pour objet celui d'aider les adoptés. En novembre de chaque année, à l'époque de la fabrication du kimchi d'hiver en Corée, toute la communauté se retrouve pour unir ses efforts et préparer du kimchi avec le plus grand soin avant de le vendre ensuite à Paris et dans sa proche banlieue pour financer le voyage annuel des ados adoptés grâce aux bénéfices réalisés.


Ecole d'été de l'étiquette pour les enfants

Ayant fait son apparition en 2003, ce camp d'été pour les enfants accueillent des enfants du temple parisien, ceux issus de familles multiculturelles et les enfants coréens résidant en France. Sous l'appellation d'Ecole de l'étiquette, nous enseignons à nos enfants, qui n'ont guère le loisir de se familiariser avec l'histoire et la culture de leur pays d'origine, l'histoire et la culture coréennes. En sus de cela, il leur est donné de pouvoir se ressourcer en pleine nature grâce au Centre Européen de Méditation musi-seon HANULAN.


Stage de découverte de la culture coréenne

Cet évènement, qui a vu le jour en 2007 et qui se déroule tous les étés sur 2 jours et 3 nuits au sein du Centre Européen de Méditation musi-seon HANULAN accueille tant des adoptés coréens que des Français qui portent de l'intérêt à la Corée. De nombreuses activités culturelles sont proposées parmi lesquelles des cours d'histoire, de culture, d'étiquette, de musique coréenne traditionnelle, des présentations de la cérémonie du thé et du port du hanbok (vêtement traditionnel coréen).


Club de musique traditionnelle coréenne Dongnampung ( Vent du sud-est)

Depuis sa création le 1er mai 1996, ce club né de l'initiative conjointe des jeunes du temple parisien et du kyomou Kim Je-yeong du Centre Européen de Méditation musi-seon HANULAN n'a cessé d'être actif. Comme son nom l'indique (Vent du sud-est), il a été créé pour pouvoir contribuer à faire souffler davantage la brise de la douceur de la doctrine Won en terre française.