Pratiques > Méthode de l’Invocation du nom du Bouddha > Mérites de l’Invocation du nom du Bouddha
Mérites de l’Invocation du nom du Bouddha

Si nous poursuivons sans nous arrêter et sur une longue durée l’invocation du nom du Bouddha, en obtenant naturellement le samādhi de l’invocation du nom du Bouddha nous recevrons la Suprême Béatitude, qui est notre but. Les modalités de ses mérites sont les mêmes que celles de la méditation assise.

Cependant, puisque l’invocation du nom du Bouddha et la méditation assise ne sont que les deux aspects de l’unique discipline de la Culture de l’Esprit, si le pratiquant a trop d’angoisses et de tourments, il faut d’abord substituer l’invocation du nom du Bouddha à ses pensées avant de le faire entrer, par la méditation assise, dans le domaine véritable du Calme parfait. En outre, alors que durant la journée, dans les moments où vous êtes exposés aux circonstances extérieures, c’est l’invocation du nom du Bouddha qui convient le mieux, la nuit ou à l’aube, dans les moments où vous êtes retirés loin de ces circonstances extérieures, c’est la méditation assise qui convient le mieux. Si le pratiquant, en tenant compte des circonstances où il se trouve et en les mettant en rapport avec son état mental, applique l’invocation du nom du Bouddha ou la méditation assise selon le bon moment, cette pratique, en étant alternée mais continuelle, lui obtiendra immanquablement le Grand pouvoir du Recueillement.