Dharmas > Livre principal du Bouddhisme-Won

[Partie Trois : La pratique]
Chapitre Dix-sept : Les niveaux de pratique

En ce qui concerne le niveau atteint par les pratiquants, nous distinguons les six échelons suivants: le niveau élémentaire, le niveau de ceux qui ont une foi solide, le niveau de ceux qui doivent encore lutter contre le mal, le niveau de ceux qui vainquent toujours le mal, le niveau de ceux qui se transcendent et le niveau de ceux qui ont atteint l’Eveil.

1. Le niveau élémentaire regroupe ceux qui font leurs premiers pas dans l’étude du Bouddhisme quels que soient leur niveau de connaissance, leur sexe, leur âge, leur rang social, leurs qualités ou leurs défauts et à qui ont été donnés les dix préceptes pour celui qui a une foi élémentaire.

2. Le niveau de ceux qui ont une foi solide regroupe ceux qui, après avoir respecté chacun des dix préceptes du niveau élémentaire, sont parvenus au seuil du deuxième niveau et, ayant reçu les dix préceptes pour celui qui a une foi solide, les respectent, ont une compréhension globale de notre doctrine et de ses règlements et ne dévient pas du droit chemin dans leurs activités, leurs pensées, leur foi et leur sincérité.

3. Le niveau de ceux qui doivent encore lutter contre le mal regroupe ceux qui, après avoir respecté les dix préceptes du niveau élémentaire et chacun des dix préceptes pour celui qui a une foi solide, sont parvenus au seuil du troisième niveau et, ayant reçu les dix préceptes pour celui qui doit encore lutter contre le mal, les respectent, arrivent systématiquement à distinguer la Vérité du mal, ne commettent pratiquement pas d’erreurs dans l’interprétation de nos textes, prennent plaisir à éliminer les inclinations en toutes circonstances et ne se mêlent pas des choses qui ne les regardent pas. C’est aussi le niveau de ceux qui, ayant compris la nature de la lutte entre la Vérité et le mal, ne font aucune des choses qui sont à éviter sur les chemins essentiels de la vie humaine et les chemins essentiels de la pratique lorsqu’ils luttent contre le mal. Chez eux, la vérité l’emporte dans plus de la moitié des cas, même dans les plus petites choses.

4. Le niveau de ceux qui vainquent toujours le mal regroupe ceux qui, après avoir respecté chacun des dix préceptes pour celui qui doit encore lutter contre le mal, sont parvenus au seuil du quatrième niveau et chez qui la Vérité l’emporte dans tous les combats menés par les six sources d’action contre le mal. C’est aussi le niveau de ceux qui savent interpréter chacun de nos textes, ont une compréhension totale des principes de l’harmonie de la nature et qui se sont libérés de la naissance, du vieillissement, de la maladie et de la mort.

5. Le niveau de ceux qui se transcendent regroupe ceux qui, après avoir accompli chacune des choses nécessaires pour atteindre le quatrième niveau, sont parvenus au seuil du cinquième niveau et, en accord avec les principes de l’harmonie de la nature, définissent ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est profitable et ce qui est dommageable pour l’être humain. C’est aussi le niveau de ceux qui connaissent parfaitement les doctrines de toutes les religions existantes et qui, faisant abstraction de la qualité de leurs relations avec les autres, proches ou éloignées, intimes ou distantes, et transcendant la différence qui existe entre eux et les autres, peuvent encourir de multiples périls et subir mille privations et soufrances pour tous les êtres vivants, sans en garder aucune rancune.

6. Le niveau de ceux qui ont atteint l’Eveil regroupe ceux qui, après avoir accompli chacune des choses nécessaires pour atteindre le cinquième niveau, sont parvenus au seuil du sixième et qui, avec toute leur compassion mais aussi un pouvoir illimité, sauvent tous les êtres vivants. C’est le niveau de ceux qui, quand ils enseignent, utilisent d’innombrables moyens pour s’adapter aux circonstances, sans dévier des principes fondamentaux et sans que les personnes qui reçoivent les enseignements ne soient conscientes de ces moyens. C’est aussi le niveau de ceux qui n’ont pas d’inclinations dans leurs actions et qui, dans l’inaction, discriminent à bon escient, conformément à la Vérité.

twitter facebook google+