Dharmas > Livre principal du Bouddhisme-Won

[Partie Trois : La pratique]
Chapitre Quatorze : Le discours sur la souffrance et le plaisir

A. A propos de la souffrance et du plaisir

D’une manière générale, dès qu’un être naît dans le monde humain, il rencontre deux sortes de choses: celles qu’il n’aime pas et celles qu’il aime. Les premières sont celles qui le font souffrir et les deuxièmes celles qui lui font plaisir. D’une part, il y a des souffrances qui surviennent par hasard et d’autres que l’on s’inflige et d’autre part, des plaisirs qui surviennent fortuitement et d’autres que l’on se crée. Une souffrance est une chose que tout le monde déteste et un plaisir une chose que tout le monde aime. Cependant, peu de gens pensent aux causes de la souffrance et du plaisir : ils vivent sans se préoccuper de savoir si cette souffrance durera à jamais ou si elle se transformera en plaisir et si le plaisir sera éternel ou s’il se changera en souffrance. Quant à nous, nous devrions distinguer les soufrances et les plaisirs mérités de ceux qui sont immérités pour vivre l’éternité dans les premiers. Et pour que les souffrances et les plaisirs immérités ne surviennent plus jamais, nous devrions surveiller nos agissements et faire les bons choix avec un esprit clair et en connaissance de cause dans toutes les situations : en mouvement ou à l’arrêt, assis ou couché, en parlant ou en silence, dans l’action ou dans l’inaction.

B. Raisons pour lesquelles nous délaissons les plaisirs et entrons dans les souffrances

1. Nous ignorons l’origine de la souffrance et du plaisir.

2. Même si nous la connaissons, nous ne passons pas aux actes.

3. En laissant notre corps et notre esprit agir à sa guise selon ce que nous voyons, entendons ou ce qui nous vient à l’idée, nous avons créé une habitude aussi forte que la pierre et le fer.

4. Nous n’avons pas été parfaits dans notre pratique jusqu’à mouler notre corps et notre esprit dans les lois de façon à éliminer les mauvaises habitudes et nous ne nous sommes pas suffisamment entraînés dans les lois justes de façon à transformer complètement notre caractère.

5. Dans tout ce que nous faisons, nous voulons en avoir fini rapidement et sans peine.

twitter facebook google+