Dharmas > Livre principal du Bouddhisme-Won

[Partie Trois : La pratique]
Chapitre Treize : Les premières instructions du fondateur

A. Instructions principales pour former l’individu

1. Nous devons nous consacrer à l’étude pour avoir suffisamment de connaissances en rapport avec notre époque.

2. Nous devons cultiver notre esprit et parvenir à un équilibre pour ne pas dépasser nos limites et ne pas devenir injustes quand nous rencontrons des circonstances qui génèrent la joie, la colère, la tristesse ou le bonheur.

3. Nous devons étudier les faits et les principes et, après analyse, distinguerle vrai du faux et être capable de bien juger le correct de l’incorrect, le bénéfique du dommageable.

4. Dans toutes les choses que nous faisons, nous devons rester vigilants quant à nos choix, et notre conduite doit aller de pair avec nos connaissances.

B. Instructions principales pour diriger la famille

1. Nous devons faire en sorte d’avoir du travail et de quoi nous vêtir, nous loger et nous nourrir de façon satisfaisante et comparer chaque jour nos revenus et nos dépenses pour souligner l’importance du travail, de la sobriété et de l’économie.

2. Le chef de famille ne doit pas oublier d’apprendre en écoutant et en observant, et il doit penser à éduquer ses enfants. Il ne doit pas non plus oublier sa responsabilité de servir ceux qui sont au-dessus de lui, ni celle de diriger ceux qui sont au-dessous.

3. Les membres de la famille doivent vivre en harmonie et doivent accorder de l’importance à l’échange des idées.

4. Au niveau du cercle familial, nous devons avoir des maîtres et des amis qui guident notre esprit et en dehors de ce cercle, nous devons suivre les institutions politiques qui nous guident par leurs lois.

5. Nous devons faire en sorte d’observer les familles du passé et du présent, de manière à savoir quelles ont été leurs motivations et comment elles sont devenues heureuses ou malheureuses.

C. Instructions principales pour faire progresser les forts comme les faibles

1. En général, par "fort" on entend celui qui réussit dans tous les domaines et par "faible" celui qui échoue. Le fort réalise ses objectifs grâce au faible et le faible peut devenir fort grâce au fort. Ainsi, les deux s’appuyant l’un sur l’autre servent de fondement l’un à l’autre et, de cette relation naît un sentiment d’intimité et d’éloignement.

2. Le fort, partant du principe de l’intérêt mutuel, restera fort à jamais en communiquant sa force au faible pour que celui-ci progresse. Le faible qui veut devenir fort ne peut progresser qu’en prenant le fort pour modèle, et ce quelles que soient les souffrances qu’il devra endurer dans sa progression. Si le fort se contente d’agir égoïstement en nuisant à autrui sans chercher à savoir ce qu’il doit faire pour rester fort à jamais ni pourquoi il pourrait devenir faible, quelle que soit sa force, il finira par devenir faible. Si le faible ne pense qu’à agir à l’encontre du fort sans chercher à savoir comment il peut devenir fort ni pourquoi le fort peut devenir faible et s’il n’arrive pas à comprendre ces principes de transformation, il restera faible à jamais.

D. Instructions principales pour être formateurs

1. Les formateurs doivent avoir une plus grande connaissance que ceux qu’ils forment.

2. Ils doivent conserver la confiance de ceux qu’ils forment.

3..Ils ne doivent pas chercher à tirer profit de ceux qu’ils forment.

4. En toutes circonstances, ils doivent accorder leur conduite et leurs connaissances.

twitter facebook google+