Le Bouddhisme-WON

La phase où il entreprend des travaux
de poldérisation à Yeongsan

La phase où il constitue le canon du
Bouddhisme-Won au mont Bongnae

    Le Grand Maître Fondateur Sotaesan a nommé la Vérité Ultime de l’univers : la Vérité du Cercle Parfait représenté par un cercle O. Il a dit que ce Cercle Parfait, c'est l'origine de tous les êtres de l'univers, la vérité saisie par tous les Sages, la nature de notre esprit. Dans le Bouddhisme-Won, ce cercle s’appelle Bopshinboul Ilwonsang, le Cercle Parfait, Bouddha Dharmakaya qui constitue en soi l’objet de croyance et le modèle de la pratique.

    La doctrine de cette religion, qui est basée sur le Cercle Parfait/ Bouddha Dharmakaya et dont l’essence est l’enseignement de Bouddha, se caractérise par la synthèse impartiale des principes de toutes les religions y compris de la pensée coréenne traditionnelle. La Vérité du Cercle parfait est partout et nul n’y échappe si bien que tout est limpide, clair et droit et que tous les êtres de l’univers sont des manifestations de la Vérité du Cercle Parfait. Tous les phénomènes et toutes les choses de l’univers naissent et se transforment selon un schéma relationnel fondamental de prospérité et de bienfaits mutuels. Le Bouddhisme-Won dont la doctrine est basée sur le Cercle Parfait, est muni des deux portiques : le Portique de la Foi, issue de la rétribution et le Portique de la Pratique du vide total et de l'existence merveilleuse.

    Par le portique de la foi, issue de la rétribution karmique, on est introduit dans la voie des reconnaissances envers les quatre origines des Bienfaits : bienfaits du ciel et de la terre, bienfaits des parents, bienfaits des compagnons et bienfaits des lois, les incarnations de la Vérité du Cercle Parfait, et on s’approprie les moyens de construction d’un monde égalitaire par la pratique des Quatres Essentiels : le développement de ses propres ressources, les sages pour modèles, l'éducation des enfants des autres, l'honneur dû à ceux qui se dévouent à la collectivité. La reconnaissance envers les quatre origines des Bienfaits et la pratique des Quatres Essentiels constituent l'Éthique de la Vie Humaine.

    Sotaesan explique que le fondement de l’existence des êtres humains et de toutes les choses de l’univers tire son origine des relations mutuelles des Bienfaits. Les êtres humains sont les produits de la mise en œuvre des principes de la nature, résultat des bienfaits du ciel et de la terre c’est aussi le résultat des bienfaits des parents qui donnent naissance puis élèvent et éduquent. Les hommes peuvent aussi mener leur vie grâce aux bienfaits des compagnons, ceux qui les entourent et ils vivent en bénéficiant de l’ordre et de l’institution constitués par toutes sortes de loi. Le Bouddhisme-Won définit ainsi la vie humaine comme le produit des quatre origines des bienfaits mentionnées ci-dessus. Si nous voulons vivre une véritable vie, nous devons donc répondre à ces bienfaits et les réponses à ces bienfaits consistent à bien suivre la voie tracée par les quatre origines des bienfaits. La foi en Ilwonsang, la Vérité du Cercle Parfait, étant fondée sur la vérité de la rétribution karmique, possède le pouvoir régissant sur la grande puissance du karma et son autorité s’exercent à travers les quatre origines des bienfaits.

    En fait, l'Éthique de la Vie Humaine se décline selon les quatre bienfaits et les quatre essentiels qui deviennent à leur tour l’objet de la croyance basée sur l’idée que toutes les choses de l’univers sont les incarnations du Bouddha, idée qui se trouve résumée par la formule « Partout l'image du Bouddha, tout comme offrande à Bouddha ». Par ailleurs, pour réformer notre société en une société reconnaissante pour les Bienfaits, il est fortement recommandé de pratiquer les Quatre Essentiels : le développement de ses propres ressources ,les sages pour modèles, l'éducation des enfants des autres et l'honneur dû à ceux qui se dévouent à la collectivité.

    La pratique conforme au Cercle Parfait se caractérise par la mise en pratique des trois disciplines, c'est-à-dire la culture de l'esprit, l'étude des faits et des principes et le choix des bonnes conduites, points essentiels de l'entraînement moral. Le Portique de la Pratique qui donne accès à l’obtention de la grande force du Cercle Parfait conduit à nous entraîner à ces trois disciplines à l’aide des quatre attitudes à développer qui sont la foi, le zèle, le désir de savoir et la sincérité en repoussant les quatre attitudes à rejeter qui sont l'incrédulité, l'avidité, la paresse, et la déraison. Il s’agit des chemins essentiels de la pratique.

    La nature du Cercle Parfait, Ilwonsang, est à la fois vide et pleine de sagesse et d’activité. La Vérité du Cercle Parfait est donc le vide total et en même temps l’existence merveilleuse. Ainsi, la Vérité du Cercle Parfait, c’est le lieu où le vide total et l’existence merveilleuse ne font qu’un, et la pratique réalisée sur le modèle du vide et de l’existence merveilleuse peut être définie comme la pratique fondée sur la Vérité du Cercle Parfait. Autrement dit, la pratique réalisée sur le modèle du vide et de l’existence merveilleuse, c’est la pratique par l’apprentissage parallèle des trois disciplines.

    Nous les êtres humains grandissons non seulement corporellement mais aussi spirituellement. Nous devons ainsi nous développer harmonieusement tant physiquement que psychiquement pour pouvoir mener une vie souhaitable. Pour la vie corporelle, il faut trois choses : l’habillement, le manger et le logement. Pour la vie spirituelle, il faut également trois choses : le calme, la sagesse et la droiture que nous pouvons retrouver par les chemins essentiels de la pratique : les trois disciplines.

    Grâce à la culture de l’esprit, notre âme gagnera en puissance et en autonomie et deviendra si forte qu’elle ne s’ébranlera nullement quelle que soit la situation rencontrée. Par l’entraînement dans l’étude des faits et des principes, nous acquerrons la force de la sagesse qui nous permettra d'analyser et de juger sans difficultés les milliers de faits et de principes rencontrés et par l’entraînement continuel dans les choix des bonnes conduites, nous acquerrons la force qui nous permettra de choisir courageusement ce qui est juste et de rejeter résolument ce qui est déraisonnable à chaque fois que nous devons prendre une décision.

    Pour s’entraîner de façon efficace dans les trois disciplines, il nous faut principalement quatre attitudes à garder: la foi, le zèle, le désir de savoir et la sincérité et nous devons rejeter l'incrédulité, l'avidité, la paresse, et la déraison. L’entraînement dans les trois disciplines et l'observation des huit attitudes se fait partout et à tout moment. Par méditation en tout lieu et à tout moment, on entend que chaque moment est une occasion d'étudier et de pratiquer et que tous les endroits sont les écoles et les lieux de la pratique. La doctrine du Bouddhisme-Won qui préconise à la fois l'Éthique de la Vie Humaine et les Chemins Essentiels de la Pratique a pour but de construire un monde heureux, incommensurable et éternel sur la base des quatre grandes règles suivantes de la Compréhension Juste et de l'Action Juste, de la Connaissance des Bienfaits et de la Reconnaissance, de la Pratique de la Vérité bouddhique au quotidien et du Dévouement pour la Collectivité.

twitter facebook google+