Dharmas > Présentation

1. La Vérité du Il-Wonsang (Figure du Cercle Parfait Un)

Sotaesan Daejongsa a nommé la Vérité ultime de l’univers Vérité du « Il-Won » (Cercle Parfait Un), et l’a figurée au moyen d’un cercle, « O ».Il a indiqué que ce Il-Won est l’origine de tous les êtres de l’univers, le sceau de l’Eveil de tous les Bouddhas et de tous les Sages, ainsi que la nature même de notre esprit.Le Il-Won consiste en gong (être absolument vide), won (être parfait), et jung (être juste).Il n’y a rien au-delà.Il comprend tout.Tous les êtres dans l’univers sont une manifestation du Il-Won.Dans le Bouddhisme Won, l’on appelle ce O « Il-Wonsang, Bouddha Dharmakâya », et l’on prend la Vérité du Il-Wonsang à la fois comme objet de foi et modèle de pratique.Quant à cette Vérité, Sotaesan dit :

« Quand on comprend la Vérité de ce Cercle Parfait, on se rend compte que tout l’univers des Dix directions et des Trois mondes appartient à chacun, que toutes les choses de l’univers ne font qu’un, même si elles sont en apparence différentes, que le Cercle, c’est la nature des Bouddhas, des Sages, des gens ordinaires, de tous les êtres vivants, que les principes de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort sont comparables au passage des saisons, du printemps à l’été, de l’automne à l’hiver, que le principe de la rétribution karmique est comme le principe de l’alternance des forces yin et yang, que ce Cercle est parfait et complet, équitable et impartial.»

Les enseignements du Bouddhisme Won se caractérisent bien par ceci qu’ils sont fondés sur cette Vérité du Il-Wonsang, et qu’ils intègrent et utilisent les grands principes de toutes les religions.Ils constituent le système du Portique de la Foi issue de la rétribution karmique et du Portique de la Pratique du Vide absolu et de l’Existence merveilleuse, qui ont pour fondement la Vérité du Il-Wongsang.

    

2. Le Portique de la Foi

Le Portique de la Foi issue de la rétribution karmique consiste à remercier pour les Quatre Bienfaits, qui sont des manifestations du Il-Won : le Bienfait du Ciel et de la Terre ; le Bienfait des Parents ; le Bienfait de tous les Vivants ; le Bienfait des Lois ; ainsi qu’à pratiquer les Quatre Essentiels, qui sont les différentes façons dont on peut réaliser un monde d’égalité : le développement de ses ressources propres ; prendre les sages pour modèles ; l’éducation des enfants des autres ; et l’honneur dû à ceux qui se dévouent à la collectivité.Ces Quatre Bienfaits et ces Quatre Essentiels constituent l’ensemble des « Chemins Essentiels » par où l’on peut créer un monde heureux, incommensurable et, en ce sens, ils s’appellent « Chemins Essentiels de la vie humaine ».

Sotaesan enseigne que c’est par les relations de réciprocité entre ces Bienfaits qu’est rendue possible la vie de tous les êtres de l’univers.Ceux-ci se soutiennent et s’entraident les uns les autres.L’homme est un fruit de l’harmonie bienfaisante du Ciel et de la Terre, et de tous les autres êtres (Bienfait du Ciel et de la Terre).Mais il est aussi un fruit, qui naît, est soigné et est éduqué par des parents (Bienfait des parents).La vie humaine nécessite une aide, de diverses manières, venant des autres (Bienfait de tous les Vivants).Elle nécessite également les principes justes et équitables qui inspirent toutes ces lois que l’humanité doit suivre (Bienfait des Lois).Le Bouddhisme Won définit ainsi la vie humaine comme s’appuyant sur ces Quatre Bienfaits, et de là suit cette idée propre au bouddhisme Won sur la vie humaine : que la valeur de la vie consiste à remercier pour ces Quatre Bienfaits et que, pour ce faire, il faut suivre la Voie des Quatre Bienfaits.

Si notre vie se fonde sur ces Quatre Bienfaits, c’est la Vérité de la rétribution karmique qui définit, concrètement, la relation entre tous les êtres de l’univers.C’est selon cette Vérité de la rétribution karmique que les Quatre Bienfaits ont pouvoir de nous donner souffrance ou plaisir.De là cet enseignement : « Partout des Bouddhas, tout comme offrande aux Bouddhas ».

3. Le Portique de la Pratique

Le Il-Won est Vide absolu, mais la lumière de sa sagesse est infinie.Puisque ce Il-Won est là où s’unissent Vide absolu et Existence merveilleuse, la pratique du Bouddhisme Won a pour l’objet l’harmonie du Vide absolu et de l’Existence merveilleuse. La pratique que propose le Bouddhisme Won se caractérise bien comme celle de l’ensemble des Trois Disciplines.Elle a pour objectif d’obtenir la grande force du Il-Won et, finalement, de faire un avec lui.Plus précisément, elle vise à parvenir à la dignité et à la puissance d’un Bouddha par la pratique des Trois Disciplines : jeongshin suyang (culture de l’esprit), sari yeongu (étude des faits et des principes), et jageop chuisa (choix du bon comportement), par la foi, le zèle, le désir de savoir, et la sincérité ; en écartant l’incrédulité, l’avidité, la paresse, et la déraison.Ces Trois Disciplines et ces Huit Attitudes sont donc appelés « Chemins Essentiels de la Pratique ».

Pour l’être humain, ne comptent pas seulement la vie corporelle, mais également la vie de l’esprit.La vie à mener consiste donc dans une harmonie de ces deux dimensions de la vie.Alors que ce qui est nécessaire pour la vie corporelle est de manger, de s’habiller, et de s’abriter, pour la vie de l’esprit sont nécessaires le calme, la sagesse, et la droiture.Ces trois derniers constituent eux-mêmes les Trois Disciplines.Par le jeongshin suyang, notre esprit deviendra aussi fort que le fer et que la pierre et ainsi, dans les milliers de situations rencontrables, il gagnera en puissance et en autonomie, grâce auxquelles nous pourrons vivre à jamais dans la constance.Par le sari yeongu, nous acquerrons la force de la sagesse, qui nous permettra d’analyser et de juger sans difficultés des milliers de faits et de principes rencontrés.Par le jageop chuisa, nous acquerrons la force qui nous permettra de choisir courageusement ce qui est juste et de rejeter, tout aussi courageusement, ce qui est injuste à chaque fois que nous devrons prendre une décision.

Finalement, toute cette Pratique au moyen des Trois Disciplines et des Huit Attitudes converge vers cet enseignement : « Méditation à tout moment, méditation partout ».Cet enseignement représente le propre de la pratique que poursuit le Bouddhisme Won, propre qui consiste à faire de la vie elle-même une pratique.Les enseignements du Bouddhisme Won se résument donc à ces deux points : la compréhension juste de la Vérité et la pratique de cette Vérité dans la vie.

twitter facebook google+