Dharmas > Présentation

Nos Grands Maîtres

Sotaesan Daejongsa (1891-1941) : le fondateur du Bouddhisme Won

Sotaesan Daejongsa est le nom et titre religieux de PARK Chungbin, qui était le troisième fils d’une famille de paysans et qui naquit le 5 mai 1891 à Younggwang, dans la province du Cholla du Sud, au sud-ouest de la Corée.

Le parcours qui devait mener Sotaesan jusqu’à son Eveil, commença par des réflexions sur des questions fondamentales, telles que le pourquoi du cycle des saisons et des phénomènes de la naissance, de la vieillesse, de la maladie et de la mort.

A l’âge de 7 ans, il fut soudain intrigué par le mystère des phénomènes célestes et il s’interrogea sur le principe de l’univers. Après vingt ans d’une recherche incessante de la vérité, à l’âge de vingt-six ans, il réalisa enfin le « Grand Eveil ». Après son Eveil, Sotaesan vit que si les hommes étaient asservis au monde de la matière, cela était dû au fait de la perte du pouvoir de l’esprit, qui ne permettait plus de faire un bon emploi de ces biens matériels.

C’est pourquoi il fonda, avec l’aide de neuf disciples, la Communauté bouddhique Won, afin de faire passer tous les hommes de cet état de souffrance à celui d’un état d’harmonie et de paix sur la Terre. Il les initia par des changements progressifs, tels que simplifier les règles de la vie en société, vaincre la vanité, abolir les superstitions, être économe, mais aussi en faisant des travaux pour gagner des terres inondées sur la mer.

Sotaesan rédigea alors les enseignements et le système institutionnel du Bouddhisme Won. Il en établit le siège à Shinyôngdong, dans la ville d’Iksan, où il installa la communauté naissante du Bouddhisme Won. Il mourut à l’âge de 53 ans, le 1er juin 1943, après 28 ans consacrés à sa mission.

« L’être en non-être, le non-être en être,
Changent et changent à l’infini,
L’être et le non-être sont vides,
Mais ce vide est aussi complet. »

Vers fondamentaux de la Vérité


Le Deuxième Grand Maître : Chŏngsan (1900-1962)

Chŏngsan (né Song Kyu, 1900-1962) fut le deuxième Grand Maître du Bouddhisme Won et le premier successeur du fondateur, Sotaesan. Tel une vraie mère pour notre Communauté, le Grand Maître Chŏngsan s’efforça de bien établir les premiers enseignements. Il proposa les Quatre Projets d’Administration et essaya de les mener à bien : préparation des textes pour l’enseignement ; établissement des diverses organisations ; juste coopération de la religion avec l’Etat ; compréhension des bases essentielles et installation d’un système de bourses d’études. Il a souvent répété dans sa vie : « Sois héros de ce monde nouveau par une pratique réellement appliquée ». Il suggéra l’« Ethique de la Triple Identité (samdong yulli) », par laquelle il voulait faire comprendre que le monde constitue une seule et même famille, qui vit sous une même Vérité unique.

« Par un principe unique, ceint d’une haie unique,
Comme une seule famille, comme des parents,
Coopérant sur un unique lieu de travail,
Etablissons le Monde du Il-Won. »

Ethique de la Triple Identité


Le Troisième Grand Maître : Taesan (1914-1998)

Taesan (né Kim Taegŏ, 1914-1998) fut le Troisième Grand Maître du Bouddhisme Won, héritant des fonctions du Grand Maître Chŏngsan. Pendant les 33 ans où il fut Grand Maître, Taesan s’efforça d’établir les fondations des missions étrangères et, en particulier, il souligna la nécessité d’un entraînement spirituel pour les fidèles, voulant y faire participer tout le monde. Il se consacra à nous exhorter à ce que, tous ensemble, nous éliminons de notre monde la pauvreté, l’ignorance et la maladie. Surtout, il engagea activement dans le mouvement pour la paix mondiale par une coopération avec les autres religions. Comme il a élevé le Bouddhisme Won au statut de la religions principales en Corée, il a établi également les bases nécessaires à faire du Bouddhisme Won une religion mondiale.

« Bouddha vivant »

Calligraphie autographe du Grand Maître Taesan(servant de devise)


Le Quatrième Grand Maître : Chwasan (1936- )

Chwasan (né Yi Kwang Chŏng, 1936- ) dirigea la Communauté bouddhique Won en tant que Quatrième Grand Maître, héritant du titre de Taesan. Adoptant cette devise : « Vers le dehors, vers le futur, vers la société, et vers le monde », il essaya d’assurer une éducation aux personnes douées, d’améliorer l’organisation, et d’affermir les bases financières. En particulier, il s’appliqua à l’amélioration et à l’extension du travail de traduction des textes fondamentaux du Bouddhisme Won. Il réalisa plusieurs projets, tels que la fondation d’une station de radio, et il obtint la permission pour le Bouddhisme Won d’avoir des aumôniers dans l’armée. La neuvième année de l’Ere Won, en 2006, il prit sa retraite, et il vit aujourd’hui comme « Grand Maître Emérite ».

« Dans la pureté, dans la joie, dans un esprit de famille »

Calligraphie autographe du Grand Maître Emérite Chwasan


Le Cinquième Grand Maître : Kyŏngsan (1940- )

Kyŏngsan (né Chang Ŭng Chŏl, 1940- ), qui a succédé au Grand Maître Chwasan, est le cinquième Grand Maître du Bouddhisme Won. Il a suggéré Cinq Grands Projets d’Administration : renforcement de l’éducation morale ; réalisation spirituelle grâce aux Enseignements ; extension des Bienfaits ; administration conforme à la Loi, et tout faire pour amener le bonheur sur la Terre afin de commémorer le Centenaire. Il prépare la Fête Commémorative du Centenaire du Bouddhisme Won, et veut ouvrir un cycle nouveau pour la Communauté.

« Goût de la Voie, Vent de la Vertu »

Calligraphie autographe du Grand Maître Kyŏunsan

twitter facebook google+